Les législateurs font un pas de plus vers l'éradication du tabagisme

Vendredi 25 janvier, les députés de la Douma d'Etat ont adopté en deuxième lecture un projet de loi anti-tabac dont l'objectif est de réduire radicalement et, à long terme, d'éradiquer le problème du tabagisme en Russie.

À partir du 1 er juin de l’année prochaine, l’interdiction de fumer dans tous les types de transport en commun, aux entrées des gares (moins de 15 mètres), des aéroports et des métros, sur les quais du transport ferroviaire de banlieue, des sanatoriums, de la restauration et des hôtels entrera en vigueur.

Lieux spécifiquement réservés au tabagisme, il a été décidé de ne quitter que les bureaux et les entreprises. En ce qui concerne les lieux publics, médicaux, pour enfants, sportifs, les établissements d’enseignement (publics et privés) et les édifices religieux, il est strictement interdit de fumer dans les locaux à partir du 1er juin de cette année.

Depuis 2014, les cigarettes ne seront plus placées sur les vitrines. Au lieu de cela, seule la liste de prix sera affichée au guichet. Les départements spéciaux seront créés uniquement dans les grands magasins. La vente de cigarettes électroniques et de mélanges de tabac à chiquer tels que nasvay peut être interdite.

Les compagnies de tabac perdront le droit de parrainer des festivals, des concours et des loteries. La publicité pour le tabac sera complètement interdite. L’interaction entre les organisations de tabac et les autorités publiques devrait être publique.

À partir de janvier 2017, la production des produits du tabac, leur exportation et leur importation, ainsi que leur commerce, seront comptabilisés conformément aux règles qui seront établies par le gouvernement russe.

Des amendements au Code des infractions administratives concernant les amendes pour violation de la loi sont en préparation. Ainsi, pour fumer dans les lieux publics, certains députés proposent une amende de trois mille roubles.

Loading...